Le syndicalisme dans l'armée pas à l'ordre du jour-Le Drian

le
4

PARIS, 5 octobre (Reuters) - Les syndicalisme dans l'armée, interdit en France, n'est pas à l'ordre du jour, a déclaré dimanche le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, trois jours après la condamnation de Paris par la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH). La CEDH a condamné jeudi la France dans deux affaires distinctes, estimant que les militaires devaient pouvoir adhérer à un syndicat même si ce droit pouvait être assorti de certaines restrictions. ID:nL6N0RX3Q6 "Le syndicat dans l'armée, ce n'est pas à l'ordre du jour", a déclaré Jean-Yves Le Drian dans l'émission Le Grand Jury sur RTL, LCI et Le Figaro. "Simplement, la question de l'inflexion nécessaire pour (...) des meilleures consultations des militaires dans l'ensemble de la Défense, oui c'est un sujet qui se pose." Dix-neuf pays membres du Conseil de l'Europe, sur les 42 pourvus de forces armées, ne garantissent pas le droit d'association à leur personnel militaire tandis que 35 ne garantissent pas le droit de négociation collective. (Chine Labbé)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6827458 le mardi 7 oct 2014 à 17:39

    M70 les barbus arrivent àla frontière du LIBAN: A L EST il y a du nouveau!

  • M6827458 le mardi 7 oct 2014 à 15:10

    LES ARMEES: nées de la République pour défendre la PATRIE servent sous tous les gouvernements que le peuple se donne,elles le font en silence: sans hésitation ni murmure, en tous lieus et à tout moment.

  • M7097610 le lundi 6 oct 2014 à 14:21

    tout censuré ici ! Le costa rica vit très bien sans armée depuis 1958... il faut la meme chose ici

  • M3182284 le dimanche 5 oct 2014 à 22:19

    grêve le 14 juillet, ou le jour où il faut se battre. on sait déjà à l'avance le scenario