Le suspense leur a plu, mais pas le 4-2-3-1

le
0

Après la difficile victoire de l’équipe de France contre l’Albanie (2-0), la presse française est soulagée de cette qualification acquise au bout du suspense mais pointe du doigt les carences de l’équipe.

Ce jeudi, les Bleus ne font pas partout la Une. Au lendemain de leur victoire contre l’Albanie (2-0), les hommes de Didier Deschamps sont éclipsés par des sujets comme le bac, les attentats, les manifestations ou encore des faits divers. Ce succès contre l’Albanie occupe néanmoins la Une de L’Equipe avec le titre « les rois du suspense » tandis que L’Est Républicain a choisi « Les Bleus qualifiés sur le fil ». Alors que la Charente Libre avec « Les Bleus jouent à nous faire peur » et La Provence avec « Ouf ! » mettent en avant les difficultés tricolores, La Montagne et Ouest-France, eux, vont à l’essentiel avec « Qualifiés » et « Griezmann et Payet qualifient les Bleus ». Au niveau de l’analyse du match, la presse française est unanime sur la mauvaise première mi-temps des Bleus. Alors que L’Equipe parle d’« une médiocrité à faire peur », Le Parisien emploie le terme « brouet » (mauvais ragoût) avec comme symbole, Anthony Martial, crédité d’une note de 3 dans les deux quotidiens. Certains ont évoqué les choix tactiques de Didier Deschamps mais le duo Pogba-Griezmann a, une nouvelle fois, fait débat et le 4-2-3-1 n’a pas du tout fait l’unanimité.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant