Le surdiagnostic en questions

le
0
Le surdiagnostic en questions
Le surdiagnostic en questions

La vague mondiale de surdiagnostic du cancer de la thyroïde a aussi touché la France. Le phénomène en trois questions.

 

Est-ce un effet pervers du dépistage ? « Tout a commencé dans les années 1980 avec les échographies à disposition », analyse le professeur Schlumberger. « On s'est mis à en faire à tout bout de champ même, quand à la palpation, la thyroïde paraissait normale. » Le nombre de petits nodules ainsi repérés a augmenté. Or, seuls « environ 5 % des nodules thyroïdiens sont des cancers », précise l'endocrinologue. « Puis on s'est mis à faire des cytoponctions pour préciser la nature d'anomalies de plus en plus petites. On est ainsi allés chercher des problèmes qui n'existaient pas. »

 

Des intérêts financiers sont-ils en jeu ? Personne ne le dira ouvertement. Mais les surdiagnostics servent des intérêts dépassant ceux des patients, qui vivent, eux, terrifiés par l'annonce d'un diagnostic où le mot cancer résonne comme une épée de Damoclès. Ils sont « relativement peu enclins aujourd'hui » à s'entendre proposer l'option surveillance d'une grosseur jugée indolente et de bon pronostic à long terme par leur médecin, relèvent aussi bien l'endocrinologue que la présidente de Vivre sans thyroïde. Le traitement à vie par lévothyroxine, hormone de synthèse en comprimés quotidiens, destinée à remplacer celle que ne produira plus la thyroïde fait en revanche les affaires des laboratoires qui la produisent.

 

Quelle est la position des autorités sanitaires ? Pour l'American Thyroid Association, à laquelle souscrit le professeur Martin Schlumberger, au vu des études successives qui dénoncent surdiagnostic et surtraitement des cancers de la thyroïde jugés à faible risque, la recommandation, émise en 2015 et rappelée cette fin d'été, est claire. Pas de dépistage systématique. Cytoponction uniquement si le nodule dépasse les 10 mm.

 

Si celle-ci révèle un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant