Le superéthanol tente une résurrection

le
0
Ce carburant d'origine agricole connaît un regain d'intérêt grâce à l'augmentation du prix de l'essence. Hélas, il manque toujours les pompes.

Le superéthanol E85 redevient d'actualité. Ce carburant, composé à 85 % d'alcool d'origine agricole, affiche en effet aujourd'hui un différentiel de prix de plus de 70 centimes d'euros par litre face au SP 95 (0,93 ¤ contre 1,65 ¤ début mai). De janvier à mars, les volumes vendus de superéthanol ont augmenté de 44 %, et on s'attend à un doublement des ventes de véhicules flexfuel, pouvant rouler à la fois à l'essence et au superéthanol.

Ce carburant promu en fanfare au milieu des années 2000 par les pouvoirs publics, et dans lequel les agriculteurs français ont vu une nouvelle manne, doit-il pour autant crier victoire? Hélas non, car les volumes restent dérisoires: il ne s'est vendu que 50.000 m3 de E85 en 2011, contre un total de 9 millions d'hectolitres d'éthanol produits en France. Une bonne partie de cet alcool est du reste intégrée au supercarburant habituel, dans une proportion comprise entre 5 et 10%. Quant aux ventes de véhicules, elles dem

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant