Le suisse Eurofin en passe de mettre la clé sous la porte -WSJ

le
0

ZURICH, 20 novembre (Reuters) - L'intermédiaire suisse Eurofin, accusé par le régulateur de marchés portugais d'avoir aidé Banco Espirito Santo (BES) à lever de l'argent cette année alors que la banque allait droit vers la faillite, est engagé dans un processus fermeture de l'essentiel de ses opérations, rapporte le Wall Street Journal. La Banque du Portugal a ouvert une enquête sur l'ancienne direction de BES BES.LS pour des émissions présumées illégales de dettes via Eurofin, destinées à refinancer l'endettement du conglomérat familial dont la banque faisait partie. ID:nL6N0T74HF Le quotidien américain, qui cite cinq sources proches du dossier, rapporte dans un article paru mercredi sur son site, qu'Eurofin Holdings est en train de se séparer de ses actifs, liquide progressivement des portefeuilles et a remercié des douzaines d'employés de son siège à Lausanne. L'une des filiales clé du groupe, Eurofin Securities, a été placée en liquidation judiciaire en septembre, selon une annonce dans le registre du commerce local il y a deux mois. Personne n'était immédiatement disponible chez Eurofin pour commenter cette information. Selon des informations de presse, des filiales d'Espirito Santo Group détenaient 20% d'Eurofin entre 2004 et 2009. Fin août, Reuters a rapporté que des sociétés de la famille Espirito Santo ont émis pour cinq milliards d'euros d'obligations au premier semestre 2014, alors même que certaines d'entre elles étaient au bord de la faillite. ID:nL5N0QV3FL (Silke Koltrowitz, Juliette Rouillon pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux