Le Suisse Axpo boycotte une usine russe de retraitement d'uranium

le
0
(Commodesk) Axpo ne veut plus acheter d'uranium produit dans l'usine de retraitement russe de Majak, en Sibérie, "tant que la transparence n'est pas rétablie sur la chaîne de livraison", a expliqué cette semaine la compagnie suisse de distribution d'énergie. Il demande ainsi à son fournisseur, le géant français Areva, de ne plus lui revendre de combustible provenant de ce site. Le groupe a mené des investigations sur deux sites sibériens, Sewersk et Majak. Il a eu accès au premier, mais pas au second, qui se trouve au sein d'une zone militaire russe. Axpo se dit prête à revoir sa position, en fonction des décisions qui seraient prises par Areva, les autorités russes ou les experts internationaux. Pour pallier la baisse des volumes, elle propose de se tourner vers Sewersk. Depuis les années 1950, la présence de radioactivité est avérée dans la région de Majak. De même qu'autour de Sewersk, depuis les années 1990.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant