Le suicide de Dominique Venner suscite la polémique

le
0
La Manif pour tous nie tout amalgame entre le mouvement et le suicide à la cathédrale de Notre-Dame de l'essayiste d'extrême droite Dominique Venner.

Le spectaculaire suicide mardi après-midi à Notre-Dame, d'un idéologue d'extrême droite opposé au mariage gay, alimente désormais la polémique, à quelques jours d'une nouvelle «Manif pour tous», prévue dimanche 26 mai. Par des actes d'abord, puisque mercredi, une militante Femen a posé seins nus, un pisolet factice dans la bouche, dans la cathédrale de Notre-Dame, exhibant un message appelant à la mort du fascisme.

Pas de paroles ensuite. Car si tous s'accordent sur la nature éminemment politique du geste de Dominique Venner, chacun l'interprète à sa manière. Alors que Marine Le Pen, présidente du Front national avait écrit dès mardi sur son compte Twitter, «Dominique Venner a tenté de réveiller le peuple de France», le député PS de Paris Jean-Christophe Cambadélis estimait, lui, que «dans ce moment de sur...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant