Le Suédois Göran Marby prend la tête du régulateur d'internet

le
0
Le Suédois Göran Marby prend la tête du régulateur d'internet
Le Suédois Göran Marby prend la tête du régulateur d'internet

Nommé lundi à la tête de l'Icann, le régulateur mondial d'internet, le Suédois Göran Marby s'engage à soutenir la transition de cet organisme, jusqu'à présent sous tutelle des Etats-Unis, vers un modèle non-gouvernemental et pluripartite."Le modèle pluripartite a prouvé sa force", indique-t-il dans un entretien avec l'AFP. "Il est important pour moi de continuer cette évolution. C'est la manière d'aller de l'avant maintenant".Göran Marby, âgé de 53 ans, dirige actuellement le régulateur suédois des postes et des télécoms (PTS), et il va prendre en mai la tête de l'Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers). Cet organisme basé en Californie (ouest des Etats-Unis) est chargé de l'attribution des noms de domaine sur le web. Il est supervisé par le gouvernement américain depuis sa création en 1998, rattaché au département du Commerce.Washington s'était toutefois dit prêt en 2014 à un retrait, à condition qu'un nouveau dispositif de surveillance soit mis en place, et le passage de relais est désormais prévu pour cette année.Le plan envisagé se base sur un modèle multipartite, dont l'idée est de permettre à virtuellement tous les utilisateurs de participer à la gouvernance d'internet, pas seulement des gouvernements ou des autorités publiques mais aussi des entreprises, des universitaires..."La beauté du modèle multipartite, c'est qu'il est comme internet", estime Göran Marby. "Internet est très ramifié, donc il y a plein de points de contrôle dans le système pour s'assurer qu'il fonctionne. C'est un modèle inhabituel mais un modèle qui a prouvé qu'il fonctionne".La fin de la tutelle américaine est aussi censée rassurer les internautes du monde entier sur l'intégrité et l'indépendance du régulateur.- Pas un geek -"J'ai travaillé toute ma carrière avec des réseaux et sur la sécurité d'internet et informatique", raconte Göran Marby. "Quand ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant