Le sud-ouest des Balkans enseveli sous la neige

le
0
LE SUD-OUEST DES BALKANS ENSEVELI SOUS LA NEIGE
LE SUD-OUEST DES BALKANS ENSEVELI SOUS LA NEIGE

par Fatos Bytyci et Aleksandar Vasovic

PRISTINA/VARSOVIE (Reuters) - La vague de froid polaire qui sévit à travers l'Europe a particulièrement touché ce week-end le sud-ouest des Balkans, où, du Monténégro au Kosovo, d'abondantes chutes de neige ont paralysé les transports et fait de nouvelles victimes.

Plus de 500 personnes ont péri ces deux dernières semaines en Europe à cause de la vague de froid.

Au moins neuf personnes sont mortes samedi dans une avalanche sur le village de Restelica, dans le sud du Kosovo, ont annoncé dimanche les autorités kosovares. Une quinzaine de maisons, dont deux seulement occupées au moment de la catastrophe, ont été ensevelies par l'avalanche.

Une personne est toujours portée disparue et une fillette de six ans a été retrouvée vivante samedi soir lors des opérations de secours menées par des services d'urgence et les habitants.

Au Monténégro voisin, le gouvernement a imposé l'état d'urgence samedi soir, la neige bloquant les routes et les voies de chemin de fer dans presque tout le pays. Trois personnes sont mortes dans ce petit pays depuis le début de la vague de froid.

Une cinquantaine de personnes sont restées bloquées à bord d'un train dans le nord du Monténégro pendant plus de deux jours, les secours peinant à les atteindre.

Dans la petite ville de montagne de Zabljak, dans le nord du pays, la couche de neige est de 2,3 mètres. Les autorités ont interdit la circulation des voitures particulières dans la capitale Podgorica, ensevelie sous une couche de près d'un mètre de neige. Et de nouvelles chutes de neige étaient prévues pour la journée de dimanche.

Il a fortement neigé sur l'Italie samedi, et les vols ont été perturbés dans nombre d'aéroports dont celui de Fiumicino à Rome. Dans la capitale, des sites touristiques étaient fermés à cause de la couche de neige.

En Serbie, où l'état d'urgence a été décrété, 19 personnes ont péri depuis le début de la vague de froid sibérien. Plus de 2.000 usines ont été arrêtées pour limiter la consommation de courant provenant de centrales au charbon, les centrales hydroélectriques étant en partie à l'arrêt en raison du gel.

Les autorités ont décrété la fermeture de tous les établissements scolaires jusqu'au 20 février. Les autorités portuaires du cours serbe du Danube, de la Save et de la Tisa ont suspendu toute navigation à cause de la glace.

Les températures ont dégringolé jusqu'à -40° en certains points d'Europe et, selon les météorologues, la vague de froid pourrait perdurer une bonne partie du mois, même si un redoux est attendu sur la partie ouest du continent dans les jours à venir.

En Pologne, 20 personnes sont mortes au cours des dernières 24 heures du fait de la vague de froid, ce qui porte à au moins 100 le bilan total des morts dans ce pays. Selon le ministère de l'Intérieur, les dernières victimes en date sont mortes intoxiquées par les fumées d'appareils de chauffage défectueux.

Benjamin Massot et Eric Faye pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant