Le sud des Etats-Unis attend l'arrivée d'Isaac

le
0
LA TEMPÊTE ISAAC ARRIVE AUX ÉTATS-UNIS
LA TEMPÊTE ISAAC ARRIVE AUX ÉTATS-UNIS

par Kevin Gray

KEY WEST, Floride (Reuters) - Les habitants de la côte sud des Etats-Unis se préparent à l'arrivée de la tempête Isaac, alors que la Floride a commencé dimanche à être balayée par la pluie et le vent.

Isaac devrait se renforcer au-dessus des eaux chaudes du golfe du Mexique et se transformer en ouragan, lundi soir ou mardi. Elle atteindra ensuite le littoral américain, entre la Floride et la Louisiane, a averti le centre national des ouragans (NHC).

Les gouverneurs de l'Alabama, de la Louisiane et du Mississippi ont décrété l'état d'urgence et une alerte cyclonique est en vigueur de la Louisiane à la région de Panhandle, en Floride. L'alerte concerne notamment La Nouvelle-Orléans, dévastée le 29 août 2005 par l'ouragan Katrina, qui a fait plus de 1.800 morts et provoqué des milliards de dollars de dégâts.

"Je sens une grande anxiété", a déclaré Mitch Landrieu, maire de la ville. "Le moment, comme le sort l'a voulu, coïncide avec l'anniversaire de Katrina et tout le monde est en alerte, mais c'est une bonne chose", a-t-il ajouté.

Bobby Jindal, gouverneur de Louisiane, a prévenu qu'un ordre d'évacuation serait probablement émis lundi pour les habitants des 15 quartiers de La Nouvelle-Orléans situés à l'extérieur du nouveau système censé protéger les parties basses de la ville des inondations.

Robert Bentley, son homologue de l'Alabama, a également ordonné l'évacuation des secteurs les plus exposés le long de la côte.

Sur la côte du Mississippi, les habitants ont entrepris de constituer des réserves de biens de première nécessité et de protéger leurs habitations.

"C'est la ruée, ils dévalisent les rayons", a dit Lindy Stewart après avoir fait ses courses dans un magasin de Gulfport. Cette habitante a acheté du pain, de la nourriture et "ce dont vous avez besoin pour survivre quelques jours sans électricité".

Les autorités portuaires du Mississippi ont ordonné le départ de tous les cargos et de tous les conteneurs du port de Gulfport.

HUIT MORTS À HAÏTI

Isaac menace les installations pétrolières du golfe du Mexique et les raffineries de Louisiane, ce qui a contribué à faire grimper lundi de plus d'un dollar, à près de 97,5 dollars, le cours du baril de brut léger américain sur les marchés asiatiques.

La compagnie BP, principal exploitant de la région, a annoncé dimanche l'arrêt de la production de toutes ses plates-formes de pétrole et de gaz naturel dans le golfe du Mexique et l'évacuation de tous ses employés.

Dimanche soir, Isaac se trouvait à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Key West, la pointe méridionale des Etats-Unis sur l'archipel floridien des Keys, dont elle commençait à s'éloigner. Elle était accompagnée de bourrasques allant jusqu'à 100 km/h et se déplaçait vers l'ouest-nord-ouest à 24 km/h.

Ses vents devraient se renforcer pour atteindre 170 km/h, ce qui en fera un ouragan de catégorie 2 sur les cinq niveaux que compte l'échelle de Saffir-Simpson.

Le trafic aérien est perturbé en Floride, où des centaines de vols ont été annulés.

Le Parti républicain a pour sa part décidé de reporter d'une journée le début de sa convention à Tampa, où Mitt Romney doit être investi candidat à l'élection présidentielle du 6 novembre.

Isaac a fait huit morts, dont trois enfants, à Haïti, ont annoncé les autorités haïtiennes. Trois personnes sont portées disparues en République dominicaine.

Aucun décès n'a en revanche été signalé à Cuba.

Avec Ton Brown, David Adamas, Kathy Finn, Emily Le Coz et Matthew Robinson, Bertrand Boucey et Jean-Philippe Lefief pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant