Le successeur de Delphine Batho promet des actes pour l'écologie

le
0
LE SUCCESSEUR DE DELPHINE BATHO PROMET DES ACTES POUR L'ÉCOLOGIE
LE SUCCESSEUR DE DELPHINE BATHO PROMET DES ACTES POUR L'ÉCOLOGIE

PARIS (Reuters) - Le nouveau ministre français de l'Ecologie a promis mercredi des "actes" lors de la cérémonie de passation de pouvoir avec Delphine Batho, limogée mardi par François Hollande pour avoir critiqué le "mauvais budget" alloué à son ministère.

Agé de 59 ans, Philippe Martin, député socialiste du Gers et proche de Laurent Fabius, est jugé par nombre d'écologistes compétent et énergique.

"Mon travail sera de faire que l'écologie soit effectivement à la place qui lui revient dans la politique du gouvernement, c'est-à-dire une place de choix", a-t-il dit à la presse tout en soulignant qu'"une ambition écologique" ne se résumait "pas à un budget".

Avec les écologistes, "nous devons travailler ensemble à faire bouger les choses", a-t-il estimé. "Je sais que la tâche est rude et difficile, que les déclarations c'est quelque chose, mais les actes c'est encore plus fort. Je crois que les écologistes ont demandé des actes, il faudra qu'il y a des actes."

Le ministre délégué au Développement, Pascal Canfin, membre d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), a prévenu mercredi que les Verts pourraient quitter le gouvernement si aucun acte n'était posé en faveur de la transition écologique.

"Il y a devant nous des rendez-vous déterminants et si ces rendez-vous étaient ratés à ce moment là nous en tirerons toutes les conséquences", a-t-il dit sur France Info.

Delphine Batho a estimé lors de la cérémonie de passation de pouvoir que s'engager au plus haut niveau était une mission qui demandait "des sacrifices".

L'ancienne ministre de l'Ecologie a précisé qu'elle reviendrait sur les "circonstances de limogeage" jeudi à 15h00 lors d'une conférence de presse.

"Je voudrais remercier mon équipe parce que le travail accompli a été un travail collectif", a-t-elle dit. "Toutes et tous vous servez une grande cause qui en vaut la peine".

"S'engager au plus haut niveau, c'est une mission exigeante qui demande tellement de sacrifices", a-t-elle dit. "Je souhaite à Philippe Martin bonne chance dans ses fonctions."

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant