Le succès du Livret A profite-t-il à l'Etat ?

le
0

L'épargne du Livret A est en grande partie centralisée à la Caisse des Dépôts et consignations. Elle permet le financement de projets d'intérêt général, mais n'appartient pas à l'État.

Collecte du Livret A : une somme très importante

L'épargne du Livret A réunit une somme extrêmement importante : en cette année 2012, la collecte n'a fait que croître. Elle s'élevait à 7,35 milliards d'euros pour le mois de novembre, soit le deuxième meilleur mois de collecte nette depuis la création du livret A. Par ailleurs, les encours s'élevaient à 239,9 milliards d'euros en ce mois de novembre.

Le relèvement du plafond de dépôt, de 15 300 à 19 125 ?, a sans conteste encouragé les épargnants à placer leur argent sur ce produit réglementé par l'État. Car le Livret A bénéficie de la garantie de l'État, sur les sommes placées à la Caisse des Dépôts et consignations.

La Caisse des Dépôts et consignations

La Caisse des Dépôts et Consignations est un organisme public désigné par l'État pour protéger l'épargne populaire. Les banques lui confient entre 70 et 100 % des sommes épargnées sur les Livrets A. Ces fonds d'épargne sont dès lors garantis et protégés.

Une épargne au service du bien public

L'État bénéficie de la hausse des encours du Livret A, dans la mesure où les fonds placés à la Caisse des Dépôts et Consignations permettent de financer des projets d'intérêt général. Des prêts en faveur de secteurs prioritaires peuvent aussi être accordés par le biais de cette épargne.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant