Le Stoxx 600 vu en hausse de 8% d'ici fin 2016, le CAC de 5%

le
6
LES ACTIONS EUROPÉENNES ATTENDUES EN HAUSSE DE 8% EN 2016
LES ACTIONS EUROPÉENNES ATTENDUES EN HAUSSE DE 8% EN 2016

par Atul Prakash

LONDRES (Reuters) - Les actions européennes devraient enregistrer une hausse de 8% d'ici la fin de cette année, soutenues par la politique accommodante de la Banque centrale européenne et l'amélioration des perspectives économiques au sein de la zone euro, montre une enquête de Reuters vendredi.

La médiane des prévisions des plus de 20 traders, responsables de stratégie d'investissement et gérants de portefeuille interrogés pour l'indice Stoxx 600 à l'horizon de la fin de 2016 ressort à 365 points contre 337,54 points jeudi en clôture.

Depuis le plus bas de 15 mois touché le 11 février, l'indice paneuropéen a déjà rebondi de 10% avec les nouvelles mesures d'assouplissement monétaire annoncées le 10 mars par la Banque centrale européenne et le net rebond des valeurs du secteur des matériaux de base et de l'énergie.

"Nos clients n'ont que faiblement participé à ce rebond jusqu'à présent, une grande prudence continuant de prévaloir. Mais nous demeurons haussiers dans l'ensemble sur les actions européennes", a dit Edmund Shing, responsable de la stratégie sur les dérivés actions de BNP Paribas.

"Les valorisations restent attractives, en particulier les rendements des dividendes comparés à d'autres classes d'actifs, la dynamique économique en Europe a été étonnamment solide et l'action de la BCE devrait soutenir les actifs risqués."

La croissance de l'économie de la zone euro a atteint 1,6% en 2015 contre 0,9% l'année précédente.

L'indice EuroStoxx 50 des plus grandes capitalisations de la zone euro est attendu en hausse de 7% d'ici la fin de l'année et atteindrait 3.213 points à cet horizon contre 3.004,93, jeudi en clôture.

Le CAC 40 progresserait de 5% pour terminer l'année à 4.600 points tout comme le DAX allemand qui atteindrait les 10.500 points à la fin décembre.

L'indice FTSE MIB de la Bourse de Milan prendrait 6% pour s'établir en fin d'année à 19.250 points et l'IBEX de la Bourse de Madrid avancerait de 9% à 9.500 points.

VOLATILITÉ

Les prévisionnistes interrogés ont souligné que les inquiétudes liées au rythme de la hausse des taux aux Etats-Unis ainsi qu'à la volatilité sur les prix des matières premières et de l'énergie pourraient freiner la hausse des indices, qui devrait toutefois s'accélérer en fin d'année.

"Nous nous attendons à une volatilité persistante sur les marchés actions, en particulier cet été. L'amélioration des fondamentaux et un rythme régulier de resserrement des taux par la Fed devraient favoriser une stabilisation de la situation en fin d'année", a dit Chris Beauchamp, analyste chez IG.

Certains des économistes interrogés ont prévenu que les craintes sur le rythme du ralentissement de la croissance économique chinoise continueraient à alimenter la volatilité.

"Les chiffres des indices PMI Caixin montrent que le ralentissement se poursuit, ceux de l'emploi ont été revus en baisse et les stocks de produits finis diminuent. Tout cela devrait inciter à la prudence", a dit Lorne Baring, directeur général de B Capital Wealth Management.

"Nous recommandons de réduire l'exposition aux actions sur la première partie de l'année en vue d'une volatilité accrue et d'une correction sur les cours, qui constituera une opportunité d'achat sur des valorisations plus basses."

L'activité manufacturière en Chine s'est toutefois moins contractée que redouté au mois de mars, selon les indices des directeurs d'achat du secteur publiés vendredi.

Hors de la zone euro, l'indice FTSE de la Bourse de Londres ne devrait guère progresser d'ici la fin de l'année, pénalisé par l'incertitude liée au référendum du 23 juin sur le maintien du Royaume-Uni au sein dd l'Union européenne.

La médiane des prévisions de 27 stratégistes le concernant ressort à 6.000 points à fin juin et 6.350 points en fin d'année contre 6.174,90 points, jeudi en clôture.

(avec Sudip Kar-Gupta à Londres, Elisa Anzolin et Danilo Masoni à Milan, Marc Joanny pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • paspil il y a 8 mois

    avec la baisse des benefices aux USA , des exportations chinoises ... la situation en Russie , au Bresil , au Japon ... je doute ...

  • dcabon il y a 8 mois

    Faut arrêter de fumer la moquette ! Surtout un 1er avril !

  • ericlyon il y a 8 mois

    Quand on voit la volatilité et les variations ne serait-ce que sur une journée, ça n'a pas beaucoup de sens d'annoncer 5% de hausse en fin d'année. Ca sera peut-être juste fin novembre voire mi-décembre et complètement faux le 31 décembre ou vice versa.

  • klapclap il y a 8 mois

    C'est bien ça ! ... et plus la hausse sera moins forte, moins la baisse sera plus faible !

  • klapclap il y a 8 mois

    "Et si ma tante en avait on l'appellerai ....." - Bande de Nostradamus de pacotille !!!!!!!!!!!

  • mlemonn4 il y a 8 mois

    On y croit ! Et Moi je dis le CAC à 3.500 Minimum !