Le statut du «lanceur d'alerte» en débat

le
0
L'Assemblée nationale examine aujourd'hui un projet de loi passablement édulcoré.

Faut-il protéger les personnes qui alertent l'opinion sur un risque sanitaire ou environnemental en leur accordant un statut juridique d'exception? Visiblement, la question fait débat au sein de la majorité parlementaire. Le projet de loi sur les «lanceurs d'alerte», que les députés examinent ce jeudi, a été profondément remanié par rapport à sa version initiale. Tout comme celui sur les ondes électromagnétiques, discuté au cours de la même séance. Que ce soit au Sénat ou à la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale, les parlementaires socialistes ont procédé à un «élagage massif» de ces deux textes d'inspiration écologiste.

Simple hasard de calendrier? Le projet de loi sur les lanceurs d'alerte a en effet été déposé fin août par le groupe EELV du Sénat, soit très peu de temps avant la publication de la fameuse étude sur les OGM qui avait défrayé la chroni...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant