Le Stade Français désole ses fans

le
0
Le Stade Français désole ses fans
Le Stade Français désole ses fans

« Ils font peine à voir. Ils ont l'air si triste... » Jacqueline, la soixantaine pimpante, presse son mari André en sortant du stade Jean-Bouin. « Allez, viens, on a les enfants à la maison. » Le couple s'évanouit dans la nuit tombée sur la porte d'Auteuil. Il reviendra voir ses protégés, les joueurs du Stade Français, même s'ils n'ont pas été emballants contre le promu lyonnais, comme écrasés par un contexte trop pesant pour eux.

 

La fuite des cadres Slimani, Lakafia et Doumayrou, respectivement engagés à Clermont, Toulon et La Rochelle la saison prochaine, la moitié de l'effectif en fin de contrat, les interrogations du manageur Gonzalo Quesada, la passivité apparente du président Thomas Savare, tout cela tourmente les rugbymen. Tout cela inquiète les supporteurs qui étaient un peu plus de 8 000 seulement hier soir dans les tribunes.

 

« Nous sommes préoccupés, c'est normal, confie Jean-René, adhérent de l'association les Amis du Stade. Le club devrait être dans les six premiers et viser la qualification et, là, nous en sommes loin. » Son compère Yvon embraye : « On a l'un des budgets les plus conséquents du Top 14 (NDLR : 3e avec 27,6 M€) et on n'arrive pas à garder nos joueurs. On aimerait bien entendre les arrivées de grands noms comme au Racing, à Toulon, à Montpellier ou à Clermont, mais chez nous, rien. On ne sait pas où l'on va. »

 

Ils se sont déguisés quand même, ont voulu fêter Halloween à leur manière mais le cœur n'y était pas toujours. « Le titre (en 2015) n'est pas encore digéré, souligne Franck Lemann, président du Virage des Dieux. Le départ de Jeff Dubois n'a pas été compensé à temps et c'est une erreur qui n'a pas facilité la cohésion du groupe. Le flottement dans le recrutement, ça vient d'en haut. Je pense, comme Thomas Savare, qu'on a l'effectif qu'il faut pour réussir mais il ne faudrait pas laisser partir les cadres tous en même temps. »

 

A la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant