Le Stade Français déçoit déjà

le
0
Le Stade Français déçoit déjà
Le Stade Français déçoit déjà

Pour faire mentir les chiffres, il faudra repasser. Hier, les joueurs de Stade Français, qui abordaient le match dans la peau des leadeurs du Top 14, forts de leur victoire bonifiée contre Grenoble (54-20) la semaine dernière, se sont inclinés à Brive (28-20). Ils n'y ont plus gagné depuis dix ans (21-6, le 26 septembre 2006). « C'est un match très moyen de la part de tout le monde. On n'a pas d'excuses », confie, lucide, Gonzalo Quesada, le manageur des Parisiens.

Sous un grand soleil et une température (35  oC) qui a pesé sur les organismes, il a plu des pénalités à Amédée-Domenech. Et un homme s'est posé comme le bourreau des Parisiens. Gaëtan Germain, déjà auteur de la totalité des points (15) du CAB à Lyon, samedi dernier, s'est de nouveau illustré. Grâce à un sans-faute au pied (7 sur 7) et à un essai (26e), pour un total de 25 points, il a remporté son duel à distance face à Jules Plisson. En face, l'ouvreur parisien n'a pas su répondre. Avec quatre tentatives manquées sur huit, l'international français a laissé filer 12 points précieux en route.

« Avant la mi-temps, on a eu pas mal de problèmes pour scorer et pour sortir de notre camp. En deuxième, on a tenu le ballon face à une très belle défense briviste. Malheureusement, on ne valide pas. Il y a beaucoup de frustration », affirme Quesada.

Rencontre hachée

On retiendra surtout le piètre spectacle proposé par les trente acteurs du match, maladroits et indisciplinés. Au total, cinq cartons jaunes ont été distribués (4 aux joueurs du CAB, 1 aux Parisiens), mais les Stadistes n'ont pas su profiter de la vingtaine de minutes passées en supériorité numérique (dont les quatre dernières à 15 contre 13). Malgré leurs deux essais inscrits, par le capitaine Sergio Parisse (31e) et par Hugo Bonneval (75e), contre un seul pour les Brivistes, les champions de France 2015 s'inclinent au terme d'une rencontre hachée et perdent leur couronne ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant