Le Stade Français à la relance

le
0
Le Stade Français à la relance
Le Stade Français à la relance

Le Stade Français affronte Agen ce samedi pour la 7eme journée de Top 14. Après un début de saison décevant, les Parisiens voient une partie de leurs internationaux revenir dans l'effectif pour cette rencontre face à la lanterne rouge.

Champion en titre, le Stade Français n’est que l’ombre de lui-même en ce début de saison. Avec quatre défaites pour seulement deux victoires en six journées, le Stade pointe à la douzième place du Top 14. En déplacement chez le promu Agen, champion de Pro D2 et actuelle lanterne rouge du championnat, la Pink Army, renforcée par le retour de plusieurs internationaux, a l’occasion de se relancer. Du moins en apparence. Le pilier Rabah Slimani, qui fait son retour avec le Stade ne voit pas les choses de la même manière. « Maintenant en Top 14 il n’y a plus de petite équipe. Chacun se bat pour rester invaincue à domicile. Chez eux on sait très bien que ça va être compliqué. J’espère pour nous que ça sera le match pour se relancer mais pour ça il va falloir batailler ». Il est surtout important de ne pas sous-estimer cette équipe d’Agen, vainqueur du Racing 92 début septembre. « Agen, ils sont champions de Pro D2. S’ils sont là ce n’est pas pour rien. C’est à nous de mettre les ingrédients pour pouvoir les battre et faire un bon match. Sur un match n’importe quelle équipe peut tout renverser donc il va falloir se méfier quand même ».

« Apporter un plus »

Rabah Slimani, comme son coéquipier Pascal Papé, va disputer son premier match de Top 14 de la saison. Si Alexandre Flanquart a fait son retour la semaine dernière face au Racing, les deux cadres du Stade ont eu une semaine de repos en plus. Pour leur retour, la pression est grande sur leurs épaules. « Si on peut apporter un petit plus, ça fera du bien à tout le monde. Mais il faut qu’on y aille tous ensemble, qu’on reste soudé et qu’on ne se mette pas la tête au fond du seau. Il faut qu’on retrouve l’état d’esprit qu’on avait l’année dernière ». Mais avant ce match face à Agen, Slimani a du se réadapter à ses coéquipiers, qu’il n’avait pas vu depuis leur titre au mois de juin dernier et trois mois passés avec le groupe France, « Ça fait quand même bizarre de retrouver un autre effectif. Mais on s’habitue vite, je les connais tous donc c’est plus facile et les collègues sont là aussi pour nous mettre directement dans le vif du sujet ».

Pas d’inquiétude pour la suite

En difficulté en ce début de championnat, le Stade Français compte sur le retour des internationaux pour apporter un vent de fraicheur à l’équipe. « Un vent de fraicheur oui. Mais j’espère que les autres joueurs ne se sont pas appuyés que sur ça, et que eux aussi ont envie de gagner, d’apporter un plus à cette équipe ». Avant de retrouver les terrains, le pilier droit s’est quand même satisfait de la prestation de ses coéquipiers le week-end dernier face au Racing, et surtout de son remplaçant, Paul Alo-Emile. « C’est un très bon joueur. Il a fait du bien à l’effectif et à la mêlée parisienne. On l’a vu en début de saison que ça a été un peu compliqué pour nous mais il a apporté son savoir-faire. Il a fait une bonne saison dans le Super 15, il arrive ici et j’espère qu’il nous apportera beaucoup cette saison ». Surtout, pas d’inquiétude pour le reste de la saison. Si Paris est douzième avant cette septième journée, personne n’est inquiet pour la suite des événements, « Ils ont fait un bon match contre le Racing. C'étati un match assez positif, c’est bien pour envisager la suite. La saison est encore longue. On l’a bien vu l’année dernière avec Toulouse qui était dans les derniers en début de saison et qui a fini quatrième ».

Jérémy BALLESTER

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant