Le sport français prépare sa révolution

le
0
Le sport français prépare sa révolution
Le sport français prépare sa révolution

Les différentes fédérations du sport français, confrontées à la réduction de 22 à 13 régions à l'horizon 2016, réfléchissent d'ores et déjà à un nouveau modèle de fonctionnement dont les conséquences ne seront pas neutres. Aucune, cependant, ne souhaite se précipiter. Décryptage.

Coller à la réalité du terrain

C'est la volonté de toutes les fédérations sportives. Reste à trouver le bon timing. Si le judo s'est déjà mis en ordre de marche (lire ci-dessous), beaucoup d'entités préfèrent observer. « Bien sûr qu'on va devoir s'adapter au nouveau découpage, souligne Julien Mauriat, directeur de général de la Fédération française d'athlétisme. Mais il faut attendre que l'ensemble de la réforme soit mis en place. »

Jean-Pierre Siutat, le président de la Fédération française de basket (FFBB), a été chargé par le Comité olympique tricolore de mener une étude. « Nous travaillons sur plusieurs scénarios, précise-t-il. Le regroupement des régions impacte nos comités régionaux olympiques et nos ligues. Doit-on les fusionner où les maintenir sous la forme d'un chef de file avec des antennes ? Nous ne savons pas non plus si les départements vont continuer à exister, si oui garderont-ils une compétence sport ? Sinon, nos comités départementaux devront-ils composer avec les métropoles ? »

« L'idée d'avoir une ligue par région n'est pas absurde, estime Vincent Nolorgues, président du Collège des ligues de football. Toutefois nous devons bien réfléchir, car certains territoires seront importants. Pourra-t-on demander à un bénévole de faire 200 km pour assister à une réunion ? Ne devons-nous pas nous pencher sur la création d'antennes afin de limiter les distances ? »

Le risque d'une diminution des budgets

Moins de régions signifie-t-il moins d'argent pour le sport ? « Cette réforme a pour but de réduire les coûts de fonctionnement. Automatiquement, il y aura des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant