Le spectre d'une crise mondiale

le
0
Si aucun accord ne se dessine d'ici au 2 août, les États-Unis verraient leur note (AAA) dégradée par les agences de notation, ce qui aurait des conséquences en chaîne dans le monde entier.

• Pourquoi le relèvement du plafond de la dette américaine est-il si urgent?

La course contre la montre engagée par Barack Obama a une date butoir, dans une semaine exactement. Fixée par le Congrès à 14.294 milliards de dollars, la limite supérieure de la dette américaine a été atteinte mi-mai et, selon ses propres calculs, le Trésor ne pourra plus assurer ses obligations vis-à-vis de ses créanciers le 2 août. Il ne pourra plus payer ni ses factures ni les fonctionnaires. Et le surlendemain, le 4 août, il doit remplacer pour 87 milliards d'obligations arrivant à maturité.

• Que se passerait-il, faute d'accord?

Les États-Unis bénéficient actuellement de la meilleure note (triple A) auprès des trois principales agences de notation financière, ce qui leur permet d'emprunter sur les marchés à des taux d'intérêt particulièrement avantageux. Ils se retrouveraient automatiquement dégradés. Standard & Poor's et Moody's les ont prévenus

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant