Le SPD tente d'attirer les déçus de Merkel

le
0
À la traîne dans les sondages, la gauche allemande mise sur le porte-à-porte.

Erik Gührs ne lâche plus son panama ; il y a quatre ans, le jeune Berlinois faisait plutôt campagne derrière son ordinateur, sur les réseaux sociaux. Cette année, candidat SPD dans l'arrondissement populaire de Lichtenberg, il brave la canicule chapeau de paille vissé sur le crâne.

«En treize années de militantisme, c'est la première fois qu'on m'envoie faire du porte-à porte.» Il a reçu une petite formation au siège du parti, puis l'expérience du terrain fera le reste: «En moyenne, une porte sur trois s'ouvre. Ensuite d'une manière ou d'une autre, le dialogue finit par s'instaurer. Difficile de dire si on convainc à chaque fois, mais au moins on va plus au fond des choses, plus qu'un message sur Twitter ou un simple prospectus.» Surtout quand les prospectus se ressemblent... Car la chancelière avance avec un programme (aides aux familles, salaire minimum) qui coupe l'her...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant