Le soutien occidental difficile à obtenir, dit Porochenko

le
1
    KIEV, 6 septembre (Reuters) - Le président ukrainien Petro 
Porochenko a estimé mardi qu'une invasion russe en Ukraine 
n'était pas à exclure mais qu'il devenait de plus en plus 
difficile d'obtenir l'aide des Occidentaux pour faire face à 
cette menace. 
    "L'Ukraine aura encore besoin d'un soutien international 
fort dans son combat contre l'agression russe", a-t-il déclaré à 
l'occasion de la rentrée parlementaire. 
    "Mais assurer ce soutien devient de plus en plus difficile 
pour nos diplomates à cause d'une divergence au niveau des 
objectifs et de facteurs subjectifs", a-t-il ajouté. 
    Petro Porochenko a notamment exprimé l'inquiétude que 
certains sujets en Europe, comme la crise des migrants ou les 
attentats, ne conduisent à l'émergence de partis politiques plus 
enclins au compromis avec le Kremlin lors de prochaines 
élections. 
    "L'Europe parle toujours d'une seule voix, mais il y a aussi 
des pays où l'accent russe est déjà trop audible", a-t-il 
regretté. 
    Les tensions entre les deux pays ont été particulièrement 
fortes en août lorsque la Russie a accusé l'Ukraine d'incursions 
armées en Crimée, annexée par Moscou en 2014.   
 
 (Natalia Zinets et Alessandra Prentice, Laura Martin pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 il y a 3 mois

    Il doit tout à l'Occident. Et il ose rouspéter ! Il devrait plutôt être traduit devant un tribunal international pour ses multiples exactions.