«Le soutien des troupes françaises nécessaire»

le
0
Secrétaire général adjoint de l'ONU, chargé des opérations de maintien de la paix, Alain Le Roy revient sur les modalités de l'appui des militaires français de «Licorne» aux forces des Nations unies en Côte d'Ivoire.

LE FIGARO. - Les Forces des Nations unies en Côte d'Ivoire (Onuci) ont sollicité l'appui des militaires français déployés dans le cadre de la force «Licorne». Comment cela s'est-il passé ?

Alain LE ROY. - La résolution 1962 du 21 décembre 2010 donne clairement mandat aux forces françaises en Côte d'Ivoire d'intervenir à la demande l'Onuci. Le 30 mars dernier, la résolution 1975, votée à l'unanimité des membres du Conseil de sécurité autori ait «toutes les mesures nécessaires» pour mettre hors d'état de nuire les «armes lourdes» menaçant les civils en Côte d'Ivoire. Or, depuis plusieurs jours, l'usage des armes lourdes par les partisans de Laurent Gbagbo s'était fortement intensifié contre la population civile ainsi que contre les Casques bleus. Dimanche, Ban Ki-moon a donc demandé à l'Onuci de prendre toutes les mesures nécessaires pour neutraliser ces armes lourdes. Compte tenu de leur nombre, il a demandé le renfort de la force «Licorne», conf

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant