Le soutien des prix du caoutchouc perturbe le marché en Thaïlande

le
0

Le gouvernement thaïlandais soutient le prix du caoutchouc acheté aux planteurs, ce qui ne fait pas l'affaire des négociants.

Depuis la fixation fin janvier d'un prix garanti de 120 baths (2,95 euros) le kilo de caoutchouc, le marché des contrats à terme de Bangkok tourne au ralenti, d'après les traders. Le caoutchouc est moins cher en Malaisie ou en Indonésie, ce qui réduit l'attrait des produits de l'hévéa thaïlandais, même si sa qualité est réputé supérieure.

La Thaïlande a adopté depuis une vingtaine d'années une politique de soutien de ses paysans, en mettant à leur disposition des plants à fort rendement, des engrais et autres intrants. Mais ces aides ont coïncidé avec la dégringolade des prix.

Jusqu'en 1992, Bangkok bénéficiait des revenus fiscaux et douaniers de la filière caoutchouc. Depuis, il la subventionne, indique une étude de la Banque mondiale.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant