Le soutien de la Turquie à Morsi irrite le nouveau pouvoir égyptien

le
0
«Nous avons beaucoup souffert des coups d'État militaires», a rappelé le premier ministre turc, l'islamiste Recep Erdogan.

«Occupez-vous de ce qui vous regarde.» C'est en substance le message que les Égyptiens, de plus en plus irrités par les critiques sur la destitution de Mohammed Morsi, adressent aux Turcs. Le porte-parole de la présidence, Ahmed Elmoslamny, a déclaré mardi que les prises de position d'Ankara constituaient «une ingérence dans les affaires internes égyptiennes», soulignant que son pays ne s'était pas prononcé «sur ce qu'il s'est passé place Taksim», là où des dizaines de milliers de Turcs se sont mobilisés contre le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan. Un peu plus tôt, le porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères, Badr Abdelatty, avait exprimé dans un communiqué «un fort ressentiment» du nouveau pouvoir au Caire à l'égard d'Ankara. Réagissant à ce mécontentement, Ahmet Davutoglu, le ministre turc des Affaires étrangères, a ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant