Le soulagement des Français rapatriés

le
0
Certains ont des états d'âme à bord du vol de retour organisé par l'armée française.

Les Français sont venus par centaines, à l'aéroport de Tokyo-Narita, prendre les avions militaires que leur propose le gouvernement français pour les rapatrier. Le hall des départs est envahi d'un immense brouhaha. Des milliers d'étrangers fuient le Japon. Ils n'en peuvent plus. Le feuilleton catastrophe de la centrale nucléaire de Fukushima, où la situation n'a cessé de se dégrader au cours des jours précédents; le début de rationnement dans la capitale, où il devient difficile de trouver de l'essence, du beurre, du lait et du pain; les séismes à répétition, nuit et jour, qui font que l'on ne se sent nulle part à l'abri; le tout amplifié par les appels des familles françaises affolées par ce qu'elles perçoivent de la situation.

«Je ne crois plus les explications du gouvernement japonais. Chaque jour la situation de la centrale nucléaire empire, et ils nous expliquent toujours que ce n'est pas grave», explique un Français qui travaille dans l'édition. «Ça m

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant