Le Soudan se relance dans la course à l'or blanc

le
0

(Commodesk) Suite à la scission du Soudan en juillet 2011, Karthoum, qui a perdu une grande partie de sa zone pétrolière, mise sur le coton. Avant la découverte du pétrole dans le pays en 1978, le coton était la première exportation du Soudan, mais depuis, la production diminue chaque année. De 450.000 balles de coton (86.000  tonnes) en 2004-2005, elle est passée à 80.600 balles (15.300 tonnes) en 2009-2010 selon la Compagnie du Coton Soudanaise (SCCL). Des chiffres bien éloignés de ceux du XIXème siècle, l'âge d'or du coton au Soudan, où la production atteignait jusqu'à 1,3 million de balles de coton (248.300 tonnes).

Le 24 mai, le gouvernement de Karthoum a annoncé une hausse des prix d'achat du coton pour promouvoir et augmenter la production. Le ministère de l'agriculture a également signé, le 22 mai, un accord avec le centre chinois de transfert de technologies agricoles. Ce dernier vise à planter du coton génétiquement modifié dans la région de Gadaraif à l'est du pays, la zone historique de la culture du coton. Si le test est concluant, l'expérience sera renouvelée dans d'autres régions selon le ministère. Le Soudan a encore beaucoup de chemin à parcourir pour devenir un producteur significatif sur le marché africain, le Mali, plus grand cotonnier du continent, a produit 406.000 tonnes de coton sur la récolte 2011-2012.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant