Le Soudan du Sud, un jeune État ruiné par ses dirigeants

le
0
Le président Salva Kiir appelle les responsables du pays à rendre les 4 milliards de dollars qu'ils ont détournés

«Environ 4 milliards de dollars ont disparu ou, pour le dire simplement, ont été volés par des responsables, d'anciens responsables et des individus corrompus ayant des liens étroits avec des responsables gouvernementaux.» Au Soudan du Sud, une telle déclaration n'aurait guère soulevé d'intérêts si elle n'émanait du président lui-même, Salva Kiir, dans une lettre des plus officielles. Datée du 3 mai dernier et révélée lundi, la missive a été adressée à 75 ministres ou ex-ministres, accusés d'être les auteurs de ces détournements. Et le chef du plus jeune État du monde, indépendant depuis juillet dernier, se fait précis. «La plupart des fonds ont été sortis du pays et déposés sur des comptes étrangers», poursuit-il. Les sommes en jeu, monstrueuses, correspondent à un tiers des aides internationales versées depuis 2005, date de la signature du traité de paix qui devait mettre fin à vingt ans de guerre civile et ouvrir la voie à la partition du So

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant