Le Soudan du Sud au bord de la crise humanitaire

le
0
INTERVIEW - La situation est préoccupante à la frontière nord du Soudan du Sud, où les réfugiés affluent par milliers pour fuir les combats. Les explications de Pierre-Antoine Braud, chef de mission adjoint de Médecins sans frontières (MSF) au Soudan du Sud.

LE FIGARO. - Quelle est la situation actuelle dans le nord du pays?

Pierre-Antoine BRAUD. - À Yida, nous portons assistance à 50.000 réfugiés, qui fuient le Sud Kordofan (Soudan), en proie à la guerre civile entre Khartoum et les rebelles Nouba. Ces dernières semaines, nous avons assisté à des arrivées massives. 30.000 réfugiés en trois semaines sont arrivés dans le pays, environ 800 nouveaux arrivants par jour à Yida ! Les conditions sont très difficiles, principalement en ce qui concerne l'eau. Il n'y en a tout simplement pas assez pour répondre aux besoins. Sans parler des conditions sanitaires: les latrines ne sont pas suffisantes et sont inadaptées à un tel afflux de réfugiés.

Les conséquences médicales risquent d'être dramatiques, si rien n'est fait. A l'hôpital de Yida, nous traitons actuellement, dans un cas sur deux, des patients souffrant de diarrhée, notamment des enfants. La saison des pluies vient de commencer, et cela risque d'aggraver encore la s

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant