Le Soudan du Sud accepte le déploiement de renforts de l'Onu

le
0
    JUBA, 4 septembre (Reuters) - Le gouvernement sud-soudanais 
a donné son aval dimanche au déploiement de 4.000 soldats 
étrangers supplémentaires pour échapper à l'embargo sur les 
armes dont le menaçait le Conseil de sécurité de l'Onu. 
    La décision a été annoncée à l'issue d'une réunion entre le 
président Salva Kiir et une délégation du Conseil emmenée par 
l'ambassadrice américaine Samantha Power.  
    L'Onu a autorisé le mois dernier le déploiement à Juba de 
4.000 hommes supplémentaires, qui doivent venir s'ajouter aux 
12.000 casques bleus de la Mission des Nations Unies au Soudan 
du Sud (Minuss) déployée en 2011.    
    Le conflit sud-soudanais, alimenté par les rivalités entre 
Dinkas et Nuers, ethnies respectives de Salva Kiir et de son 
rival Riek Machar, a éclaté en décembre 2013, deux ans et demi 
après l'indépendance, quant le premier a limogé le second, alors 
vice-président. 
    Un accord de paix conclu il y a un an n'a pas empêché la 
reprise des combats et Riek Machar a trouvé refuge au Soudan. 
    Samedi, le gouvernement avait contesté le bien fondé de 
l'envoi de renforts dans la mesure où l'opposant a quitté le 
pays.   
     
 
 (Michelle Nichols, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant