Le sort des travailleurs détachés discuté aujourd'hui à Bruxelles

le
0
Les ministres du Travail vont tenter de désarmorcer la polémique sur ces salariés accusés de dumping social.

Les vingt-huit ministres du Travail de l'UE vont tenter lundi de désamorcer leur controverse sur le travail détaché, dossier explosif pour le gouvernement Ayrault. Ces contrats transfrontaliers de travail provisoire permettent à des entreprises françaises d'alléger une facture sociale plus élevée qu'ailleurs. Mais sur fond d'abus, ils viennent aussi concurrencer l'emploi dans l'Hexagone.

À Bruxelles, ça passe ou ça casse prévient Michel Sapin, le ministre du Travail français: «à un mauvais compromis, je préfère l'absence de compromis», disait-il à l'approche du rendez-vous. Entre Européens, la discussion s'est enlisée depuis plus d'un an, avec deux minorités de blocage face-à-face. D'un côté des pays comme la France, la Belgique, les Pays-Bas ou le Danemark qui s'inquiètent de voir leur modèle de forte protection sociale sapé par l'importation te...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant