Le sort des migrants "fait pleurer" le pape

le , mis à jour à 13:17
0

TURIN, Italie, 21 juin (Reuters) - Le pape François a déclaré dimanche que le sort réservé aux migrants qui fuient la guerre et l'injustice était "à pleurer". En visite pastorale à Turin, où il s'est arrêté devant le Saint-Suaire, qu'une partie des chrétiens voient comme l'étoffe véritable ayant recouvert le corps du Christ après sa mort, le chef de l'Eglise catholique, lui-même issu de l'émigration italienne, a une nouvelle fois pris la défense des migrants. "L'immigration accroît la concurrence, mais on ne devrait pas les en rendre coupables car les migrants sont les victimes d'injustices, de cette économie du prêt à jeter, de guerres", a-t-il dit. S'éloignant du texte de son discours, il a ajouté: "Voir le spectacle de ces jours où des êtres humains sont traités comme des marchandises fait pleurer." Le pape, qui s'était rendu en 2013 pour son premier déplacement hors du Vatican sur l'île italienne de Lampedusa pour rendre hommage aux milliers de migrants morts en mer Méditerranée, a fait de l'immigration l'une des priorités de son pontificat. Ses grands-parents et son père étaient originaires de la région de Turin et ont émigré vers l'Argentine. Le pape, né Jorge Mario Bergoglio, doit rencontrer lundi des descendants de sa famille vivant toujours en Italie. (Philip Pullella; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant