Le sort de Kobani ne changera rien à la stratégie US-Kerry

le
0

(Avec déclaration de Philip Hammond §§5-6) BOSTON, Massachusetts, 9 octobre (Reuters) - Le sort de Kobani, ville kurde du nord de la Syrie assiégée par les djihadistes de l'Etat islamique, est "tragique" mais il ne changera pas la stratégie à long terme des Etats-Unis, a déclaré jeudi le secrétaire d'Etat américain John Kerry. "Kobani est une tragédie parce que cela montre tout le mal qu'incarne l'EIIL mais elle ne décide ni de la stratégie ni des mesures qui sont prises face à l'EIIL", a-t-il déclaré à la presse lors d'un déplacement à Boston. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, qui rend compte de l'évolution du conflit par le biais d'un réseau d'informateurs sur le terrain, les combattants de l'Etat islamique, anciennement Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), se sont emparés d'un tiers de Kobani malgré les raids aériens de la coalition. "Nous avons commencé à former la coalition il y a seulement quelques semaines. Des gens sont encore en cours d'affectation. Le premier objectif de cette initiative est de permettre au gouvernement irakien de se mettre en place et de commencer à repousser" les djihadistes, a ajouté John Kerry. Son homologue britannique, Philip Hammond, s'est montré encore plus explicite sur la priorité des coalisés. "L'offensive de l'EIIL en Irak constitue une nouvelle menace grave pour notre sécurité énergétique, qui pourrait avoir des répercussions sur les marchés mondiaux de l'énergie et sur les prix que nous payons", a-t-il déclaré. (Scott Malone, Jean-Philippe Lefief et Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant