Le sort d'une jeune Afghane assassinée émeut Rachida Dati

le
0
L'ancienne garde des Sceaux s'est rendue à Kaboul pour soutenir la cause des femmes et rencontrer des associations d'aide aux victimes.

De notre correspondante à Kaboul.

Le meurtre d'une jeune Afghane étudiante en droit a attiré l'attention de Rachida Dati. De passage à Kaboul pour soutenir la cause des femmes, l'ancienne garde des Sceaux a rencontré la mère de Khatera et son avocate.

Âgée de 23 ans, étudiante à l'université de Kaboul et mère d'un garçon de deux ans, Kathera a trouvé la mort lors d'une visite chez sa belle famille dans la région de Kapissa. Selon l'avocate Kim Motley, son mari et ses beaux-parents auraient brûlé son corps pour effacer les preuves. «Je pense qu'ils l'ont battue à mort parce qu'ils s'opposaient à ses ambitions professionnelles, explique Me Motley. Ils la battaient régulièrement pour venir à bout de sa détermination.»

Condamné par les tribunaux, le mari de Khatera a obtenu une réduction de peine en appel. Ses beaux-parents, eux, ont été relâches... Un épilogue fréquent dans le système judiciaire afghan. Mais, loin d'en rester là, Motley et sa cliente

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant