Le sommet de la dernière chance pour l'euro

le
0
Les 27 pays membres se réunissent ce soir et demain à Bruxelles pour définir de nouveaux traités sous l'œil inquiet des marchés financiers.

On le présente, une fois de plus, comme le sommet de la dernière chance pour la zone euro. Mais, cette fois, cela pourrait être vrai. S'ils veulent se convaincre de la gravité du moment, les dirigeants européens qui se retrouvent jeudi soir à dîner à Bruxelles n'auront qu'à compter les visages disparus autour de la table. En quelques mois et surtout ces dernières semaines, la crise de l'euro a forcé un bon tiers des dix-sept chefs de gouvernement de la zone euro à passer la main, à commencer par l'Italien Silvio Berlusconi.

L'ordre du jour est clairement affiché: installer une discipline budgétaire de fer afin de convaincre les marchés - et la Banque centrale européenne - que les dérives des finances publiques appartiennent au passé. Si la zone euro ne se donne pas à Bruxelles les moyens d'endiguer l'incendie, elle risque de se fracturer, à commencer par les pays le plus exposés.

La France parie, avec d'autres, que si la BCE est convaincue par tous les efforts de ri

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant