Le sommet de l'Asean minimise les tensions en mer de Chine

le
0
    VIENTIANE, 8 septembre (Reuters) - Les dirigeants des pays 
de l'Asean (Association des nations de l'Asie du Sud-Est), 
réunis pour un sommet à Vientiane au Laos, ont tenu jeudi à 
minimiser dans leur projet de communiqué les tensions en mer de 
Chine méridionale, mais avant même qu'il ne soit publié, Pékin a 
exprimé son mécontentement face aux pays extérieurs à la région 
qui "s'immiscent" dans les contentieux locaux. 
    Les dirigeants des dix pays de l'Asean, ainsi que ceux de 
plusieurs autres pays invités, dont le président américain 
Barack Obama et le Premier ministre chinois Li Keqiang, ont 
"réaffirmé l'importance du maintien de la paix, de la stabilité, 
de la sécurité ainsi que de la liberté de navigation et de 
survol de la mer de Chine méridionale". 
    Mais le projet de communiqué qui devait être rendu public à 
l'issue du sommet reste prudent concernant les tensions 
régionales suscitées par les revendications sur des secteurs 
stratégiques de cette mer. 
    "Plusieurs dirigeants sont restés vivement préoccupés par la 
récente évolution de la situation en mer de Chine méridionale", 
lit-on dans l'ébauche de communiqué. 
    Le projet de texte, consulté par Reuters, ne fait pas 
allusion à l'arrêt rendu en juillet par la Cour permanente 
d'arbitrage (CPA) de La Haye, qui a jugé illégaux certains îlots 
artificiels construits ou renforcés par les Chinois dans cette 
mer, et a jugé nulles et non avenues leurs revendications sur la 
majeure partie de la zone maritime. 
    Jeudi, Barack Obama a déclaré que cet arrêt avait aider à y 
voir plus clair sur les droits maritimes dans la région. "Je 
reconnais que cela fait monter les tensions mais je suis 
impatient de discuter de la façon dont nous pourrons aller de 
l'avant de manière constructive pour réduire les tensions", 
a-t-il dit lors d'une réunion au sommet de Vientiane. 
    Pékin revendique la majeure partie de la mer de Chine 
méridionale, par laquelle transite une partie non négligeable du 
commerce international. Taiwan et quatre pays de l'Asean - 
Vietnam, Philippines, Malaisie et Brunei - ont également des 
revendications, qui souvent se chevauchent. 
    Les autres pays membres de l'Asean sont le Cambodge, 
l'Indonésie, le Laos, la Birmanie, Singapour et la Thaïlande. 
Les dirigeants d'Australie, de Chine populaire, d'Inde, du 
Japon, de Nouvelle-Zélande, de Russie, de Corée du Sud et des 
Etats-Unis ont également pris part au sommet au Laos. 
 
 (Amy Sawitta Lefevre et Manuel Mogato; Eric Faye pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant