Le sommet de Bruxelles à un moment "critique", session décalée au dîner

le , mis à jour à 16:32
1
 (Actualisé aux derniers paragraphes avec secrétaire d'Etat 
tchèque sur l'attitude des Britanniques) 
    BRUXELLES, 19 février (Reuters) - Les discussions 
européennes sur une renégociation des relations avec le 
Royaume-Uni sont à un moment "critique" et la session plénière 
prévue vendredi dans l'après-midi a été repoussée au dîner, 
a-t-on appris de source européenne. 
    Les délégations des chefs d'Etat et de gouvernement des 
Vingt-Huit ont été priées de prendre les dispositions 
nécessaires pour prolonger d'une nuit leur séjour à Bruxelles, 
ajoute-t-on de même source. 
    "La situation est critique. La session programmée à 15h00 
GMT vient d'être annulée et la réunion des dirigeants a été 
repoussée au plus tôt au dîner, et il leur a été demandé de 
réserver des hôtels pour demain", a dit ce responsable européen. 
    Le Royaume-Uni et ses partenaires européens tentent depuis 
jeudi de parvenir à un accord visant à convaincre les 
Britanniques de rester dans l'Union européenne.   
    Sur son compte Twitter, le secrétaire d'Etat tchèque aux 
Affaires européennes, Tomas Prouza, s'est dit "de plus en plus 
perplexe à mesure que le temps passe devant l'approche 
britannique de refus de toute négociation".  
    "Plutôt peu orthodoxe, pour ne pas dire plus", a-t-il ajouté 
dans ce tweet publié dans l'après-midi. 
    La République tchèque est un des pays d'Europe centrale qui 
réclament des limites à la solution proposée pour réduire les 
prestations sociales dont bénéficient les travailleurs immigrés 
de pays membres de l'UE installés en Grande-Bretagne. 
 
 (Jan Strupczewski avec Jan Lopatka à Prague; Henri-Pierre André 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz il y a 10 mois

    De Gaulle n'en voulait pas, et il savait très bien pourquoi ! Mais les suivants n'avaient pas l'esprit aussi éclairé, et c'est allé de mal en pis... Je parle de l'éclairage...