Le soldat israélien Hadar Goldin tué au combat, selon Tsahal

le
0

(Avec détails, contexte) JERUSALEM, 3 août (Reuters) - Le soldat Hadar Goldin, porté disparu vendredi matin après une attaque du Hamas, a été tué au combat, déclare dimanche l'armée israélienne dans un communiqué. "Un comité spécial dirigé par le grand rabbin des forces de défense d'Israël annonce la mort de l'officier d'infanterie de la brigade Givati, le lieutenant Hadar Goldin, tué au combat dans la bande de Gaza le vendredi 1er août 2014", dit le texte. Israël a accusé dans un premier temps le Hamas d'avoir enlevé le militaire. La branche armée du mouvement islamiste a démenti, tout en supposant que Goldin avait été tué lors d'une embuscade dans le sud de la bande de Gaza dans laquelle deux autres soldats israéliens ont trouvé la mort vendredi matin. Le Hamas cherche toujours à capturer des Israéliens en vue de procéder à des échanges de prisonniers. En 2011, Israël a libéré un millier de détenus palestiniens en échange du soldat Gilad Shalit, enlevé cinq ans plus tôt par le Hamas. L'Etat hébreu a également libéré à deux reprises des détenus palestiniens en échange des dépouilles de soldats aux mains de la milice libanaise du Hezbollah. Après l'embuscade à Rafah, l'armée israélienne a cru d'abord à un enlèvement du lieutenant Goldin, 23 ans, et l'accrochage a été suivi dès le milieu de la matinée d'un intense pilonnage du secteur par les forces israéliennes. A la mi-journée, Israël a déclaré la fin de la trêve humanitaire de 72 heures entrée en vigueur le matin en accusant le Hamas d'avoir violé le cessez-le-feu. Des habitants de Rafah disent avoir reçu par téléphone des messages enregistrés d'Israël les appelant à rester cloîtrés chez eux pendant le barrage d'artillerie. Selon le dernier bilan donné par les autorités médicales de Gaza, l'opération "Bordure protectrice" lancée par Israël le 8 juillet a fait 1.675 morts côté palestinien, pour la plupart des civils. En comptabilisant le décès d'Hadar Goldin, Israël déplore désormais 67 morts, 64 soldats et trois civils. (Ori Lewis; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant