Le soldat franco-israélien qui avait achevé un Palestinien mis aux arrêts

le
1
Le soldat franco-israélien qui avait achevé un Palestinien mis aux arrêts
Le soldat franco-israélien qui avait achevé un Palestinien mis aux arrêts

Le soldat franco-israélienne 19 ans accusé d'avoir achevé un assaillant palestinien blessé en Cisjordanie a été mis aux arrêts vendredi. Il pourrait être poursuivi par la justice militaire pour homicide volontaire et non pour le crime plus grave d'assassinat.

La justice militaire israélienne a ordonné vendredi que le soldat accusé d'avoir achevé d'une balle dans la tête un assaillant palestinien blessé et à terre soit transféré d'une prison militaire à sa base, pour être mis aux arrêts, a indiqué l'armée. Une nouvelle audience est prévue mardi devant une cour d'appel militaire dans cette affaire, a précisé l'armée dans un communiqué.

Un juge militaire avait déjà ordonné en première instance jeudi que le soldat, un Franco-Israélien de 19 ans, soit mis aux arrêts, un régime présumé moins rigoureux que la détention en prison militaire. L'accusation avait fait appel, mais la décision a donc été confirmée.

L'avocat de ce soldat qui n'a pas encore été inculpé a accueilli favorablement la décision du parquet de requalifier le délit. Différents médias avaient rapporté initialement que les enquêteurs de l'armée prévoyaient de le poursuivre officiellement pour assassinat. Ils ont décidé de demander au tribunal qu'il soit poursuivi pour homicide volontaire, a déclaré un porte-parole de l'armée. Une telle qualification est moins lourde que celle d'assassinat, mais suppose qu'il a agi intentionnellement. Le chef d'accusation que le tribunal retiendrait contre lui est particulièrement attendu, dans un climat passionné autour de son cas.

Le soldat, dont l'identité n'a pas été révélée, est accusé d'avoir achevé d'une balle dans la tête un Palestinien déjà atteint par balles après avoir participé à une attaque au couteau contre des soldats israéliens le 24 mars à Hébron, en Cisjordanie occupée. Le Palestinien, apparemment agonisant, ne semblait plus représenter le moindre danger pour les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp il y a 11 mois

    et dire qu'on risque de voir arriver cet assassin en france en toute impunité