Le Solar Impulse arrive à bon port

le
0
Le Solar Impulse arrive à bon port
Le Solar Impulse arrive à bon port
Une fin heureuse pour un voyage qui a pourtant été semé d'embûches



Enfin ! La folle course marocaine du Solar Impulse touche à son terme ! Arrivé à Ouarzazate (Maroc) à 00h26 heure locale (23h26 GMT) l'aéronef piloté par le Suisse André Borchberg boucle son premier vol au dessus du désert. C'est d'ailleurs l directeur de l'Agence Marocaine pour l'Énergie Solaire (MASEN), qui a pour mission de développer un programme solaire marocain - le pays devrait construire d'ici 2020 cinq parcs solaires d'une capacité de 2 000 mégawatts (MW) - qui a accueilli le pilote à l'arrivée qui venait de parcourir les 550 km qui relient Rabat à Ouarzazate.

Ce vol était en réalité la deuxième tentative de ralliement de Ouarzazate, située au sud du Maroc. La première tentative qui a eu lieu la semaine dernière a dû être avortée en plein vol, des vents beaucoup trop fort pour l'appareil très léger l'ont contraint à faire demi-tour vers Rabat.


Photovoltaïque et aéronautique

Si Icare a vu ses ailes de cire fondre à cause du soleil, c'est au contraire ce soleil qui fait voler le Solar Impulse. D'une envergure de 63,40 mètres, les ailes sont agrémentées de quelque 10 748 cellules photovoltaïques - plus un millier d'autres sur le stabilisateur horizontal ? l'avion est entièrement propulsé par l'énergie solaire sans émettre la moindre once de gaz à effet de serre.

La fin du voyage est également la preuve des possibilités multipl
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant