Le solaire fera grimper la facture d'électricité

le
23
La taxe sur l'électricité s'alourdira après 2012 en raison du boom des panneaux solaires, selon la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Elle pourrait peser 11% de la facture électrique moyenne d'un foyer.

Après la hausse des prix du gaz, une autre mauvaise nouvelle pour la facture énergétique des Français est tombée ce vendredi: la Commission de régulation de l'énergie (CRE) a prévenu qu'une taxe sur l'électricité grimpera après 2012 en raison du boom des panneaux solaires.

Cette taxe - dite «contribution au service public de l'électricité» (CSPE)- a été instaurée en 2003 pour couvrir les dépenses d'EDF pour ses missions de service public, comme le soutien aux énergies renouvelables, le surcoût lié à la production d'énergie dans les îles, ou certaines mesures sociales. Or, les charges liées au énergies alternatives ont explosé ces dernières années, en raison surtout du succès du solaire. Parallèlement, les prix de rachat auxquels EDF est tenu de racheter la production d'électricité photovoltaïque ont été abaissés à deux reprises.

Un «trou» de 1,3 milliard d'euros

Malgré tout, d'après la CRE, les charges de service public de l'électricité grimperont à 4,3 milliards d'euros en 2012, soit 60% de plus qu'en 2010, toujours à cause du «développement très dynamique de la filière photovoltaïque», qui devrait à elle seule peser à hauteur de 1,5 milliard d'euros, soit un tiers du total. Les experts estiment que pour compenser cette envolée, la CSPE devrait être relevée à 13,7 euros le mégawattheure (MWh), contre 9 euros actuellement, soit une augmentation de 50%. Elle pèserait alors 11% de la facture électrique moyenne d'un foyer.

Or, l'Etat a déjà décidé de maintenir la taxe à 9 euros jusqu'à fin juin 2012, puis de l'augmenter à 10,5 euros/MWh jusqu'au 31 décembre 2012, ce qui est nettement insuffisant d'après les calculs de la CRE. Cela devrait donc entraîner un «défaut de compensation» à la charge d'EDF d'environ 1,3 milliard d'euros, prévient le gendarme de l'énergie, qui souligne que ce trou «devra être couvert par la CSPE au cours des prochaines années», comme le prévoit la réglementation.

Le développement du solaire a été fortement encouragé par les pouvoirs publics dans le cadre de l'objectif du Grenelle de l'environnement visant à porter à 23% d'ici 2020 la part des renouvelables dans la consommation d'énergie nationale. Mais le décollage a été si fulgurant que le gouvernement a été contraint de donner un coup de frein brutal au printemps, en décidant de revoir les mécanismes de soutien à la filière pour mettre fin aux effets d'aubaine.

Tarif social du gaz renforcé

Malgré cette mauvaise nouvelle pour les consommateurs, qui s'ajoute à la hausse de 4,4% des prix du gaz le 1er janvier, certains ménages bénéficieront d'un double coup de pouce l'an prochain. D'une part, les tarifs sociaux du gaz et de l'électricité, qui ne bénéficient pour l'instant qu'à 600.000 ménages (alors que les foyers éligibles sont estimés entre 1,5 et 2 millions) seront désormais attribués automatiquement à ceux qui remplissent les critères. De plus, le tarif social du gaz va être renforcé, avec une augmentation de 10% de la réduction offerte aux bénéficiaires sur leurs factures de gaz. Elle passera ainsi à 156 euros par an au maximum.

(Avec agences)

LIRE AUSSI:

» Le prix du gaz augmentera de 4,4% au 1er janvier

» Le photovoltaïque en quête de compétitivité en France

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lsleleu le mardi 20 déc 2011 à 22:26

    J'ajoute au commentaire précedent que des societes autre que edf garantissent une electricité verte ils n'ont qu'à s'abonner !pour M100473 si vous faites partie des 5% coupé je voudrais voir votre tête surtout si il fait moins 15 °c

  • alain..c le lundi 19 déc 2011 à 11:36

    Pour les allergiques au nucléaire, l'abonnement a EDF n'est pas obligatoire, et ils peuvent vivre ou survivre autarcie pas de pb quand EDF n'aura plus de clients, il n'y aura plus de nucléaire. Alors chiche bande de bobos

  • M100473 le lundi 19 déc 2011 à 09:56

    il existe des systèmes de régulation de consommation aux pics de la journée, ce qui réduit la consommation de 5% à 20% selon les cas (très utilisé en Italie ou Suisse), mais EDF a porté plainte afin d'empêcher un moyen de réduire la consommation donc ses recettes !

  • jpguich le lundi 19 déc 2011 à 09:34

    J'aurais besoin d'une explication de la part des défenseurs du solaire et de l'éolien comme principale production d'électricité. Les plus gros pics de consommation sont l'hiver, par temps froid et vers 7h00 et vers 18h00-19h00. A ces heures là il fait nuit donc pas de solaire. De plus l'hiver par temps froid il y a peu de vent. Par quoi remplace t'on ces 2 sources d'électricité à ces moments critiques? par des centrales gaz et charbon comme s'apprètent à le faire les Allemands??

  • jpguich le lundi 19 déc 2011 à 09:30

    J'aurais besoin d'une explication de la part des a

  • fquiroga le lundi 19 déc 2011 à 09:11

    confier les énergies renouvelables à l'EDF = faire garder les agneaux par les loups.Le solaire est mort-né. L'Edf ne pense qu'a l'atome.

  • bianca20 le lundi 19 déc 2011 à 05:01

    L’État français a trouvé une nouvelle source d'énergie renouvelable, abondante et gratuite pour chauffer le cul des consommateurs : l'enculage à sec.

  • lsleleu le dimanche 18 déc 2011 à 22:27

    De toutes les manières il faudra un jour demanteler les centrales nucléaire arrêt du nucléaire ou non ! le solaire va s'améliorer techniquement et economiquement mais ça ne produit que 2 ou 3 h par jour et c'est et sera de toutes manières trop cher

  • espgain le dimanche 18 déc 2011 à 15:22

    une niche fiscale payé par des milliers de personnesles plus riches ont pu bénéficier d'une reduction d'impot ques les pauvres payeront

  • serrand3 le dimanche 18 déc 2011 à 14:35

    rectificatif , lire que l'on ne maitrise PASnOUS AVONS TROP TARDER à faire du solaire une source inépuisable, maintenant que l'on s'y intéresse on diminue nettement son coût. et sans danger, pensons aux centaines de milliars de dégats du nucléaire, Tchernobyl,fukuschima, sans compter le démantélement de nos centrales qui coutera des centaines de millairds...stop au nouveaux projets, le nucléaire est une matiére que l'on ne mairise pas de a à z donc stop.