Le socialisme «new-look» de Hollande

le
0
Le président défend aujourd'hui une ligne réaliste pour s'adapter aux changements du monde.

Sans l'avoir annoncée auparavant, François Hollande a mené une petite révolution: la révolution de la pensée socialiste. Critique du niveau de la dépense publique, critique du coût du travail, utilisation de tous les instruments fiscaux, y compris la TVA, réduction assumée des effectifs de la fonction publique si nécessaire: autant de tabous, de vaches sacrées du socialisme que le chef de l'État, mardi lors de sa conférence de presse, a osé bousculer.

«Il y a toujours eu deux conceptions dans le socialisme», a-t-il commenté. «Une conception productive - on a même pu parler du socialisme de l'offre - et une conception plus traditionnelle... On parlait de socialisme de la demande. Aujourd'hui, nous avons à faire un effort pour que notre offre soit consolidée, plus compétitive et je l'assume! Et en même temps, nous devons préserver la demande et faire la mutatio...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant