Le snus suédois lorgne sur le marché américain

le
0

par Alistair Scrutton STOCKHOLM, 7 novembre (Reuters) - Swedish Match SWMA.ST , le principal fabricant du snus, tente de convaincre les autorités américaines que ces petits sachets de tabac à sucer très populaires en Suède sont moins nocifs que la plupart des autres produits tirés de la feuille de tabac. La tentative est suivie de près par une industrie du tabac à la recherche de solutions de rechange à la cigarette traditionnelle, alors que Swedish Match voit sa position dominante contestée en Suède même, pays de 10 millions d'habitants où ont été consommées 285 millions de boîtes de snus l'an passé. Avec une part de marché passée de 85% il y a trois ans en Suède à 71% à présent, Swedish Match est soumis à la concurrence d'intervenants tels que Japan Tobacco 2914.T et Imperial Tobacco IMT.L . "Ca pourrait être en soi un catalyseur important", a dit à Reuters le directeur général Lars Dahlgren, faisant référence à un dossier soumis à la Federal Drugs Administration (FDA) américaine en vue de requalifier l'une de ses marques de snus haut de gamme comme présentant moins de risques pour la santé que la cigarette. "Nous considérons ceci comme une étape cruciale, une partie essentielle de notre stratégie", a-t-il ajouté. Swedish Match espère pouvoir bénéficier du statut de "risque modifié" créé par une loi américaine en 2009, ce qui serait une première. Le snus, qui différe de la poudre à priser absorbée le plus souvent par le nez, est très populaire en Suède et en Norvège. Aux Etats-Unis, les ventes qui étaient inexistantes ont brusquement atteint la cinquantaine de millions de boîtes l'an dernier. Le snus est interdit dans l'Union européenne par crainte de risque de cancer de la bouche. Tassé derrière la lèvre supérieure aux fins d'injection d'une dose de nicotine, le snus est partie intégrante de la culture suédoise. Lorsque la Suède a rejoint l'Union européenne (UE) en 1995, elle a bénéficié d'une dérogation à l'interdiction du snuff. Dans le cas contraire, le risque de voir les électeurs suédois se prononcer contre l'adhésion à l'UE aurait été réel. Swedish Match a vendu ses propres intérêts dans la cigarette voici 15 ans et l'offensive vers les Etats-unis vise à promouvoir des produits tels que le snus, et peut-être aussi la cigarette électronique, sous une étiquette de "moindre nocivité". Avec un chiffre d'affaires de 12,6 milliards de couronnes (1,4 milliard d'euros) en 2013, le snus représente 60% environ du bénéfice de Swedish Match, avec une marge de l'ordre de 45%. Les Etats-Unis devraient statuer sur la demande de Swedish Match dans l'espace d'un an. Si la décision est défavorable, le groupe suédois se dit toujours prêt à soutenir ses ventes aux USA mais les analystes disent qu'il pourrait réduire son budget commercial, qui pour l'heure obère ses profits. (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Patrick Vignal)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant