Le smic augmentera de 0,93%, pas de "coup de pouce"

le
3
LE SMIC AUGMENTERA D'ENVIRON 11 EUROS PAR MOIS
LE SMIC AUGMENTERA D'ENVIRON 11 EUROS PAR MOIS

PARIS (Reuters) - La revalorisation du smic au 1er janvier sera limitée à l'augmentation automatique prévue par la formule légale sans "coup de pouce" supplémentaire, a annoncé lundi la ministre du Travail Myriam El Khomri, confirmant la position observée depuis quatre ans par le gouvernement.

Le salaire minimum de croissance augmentera de 0,93% le 1er janvier 2017, à 9,76 euros de l'heure contre 9,67 euros actuellement et 1.480 euros brut par mois pour 35 heures hebdomadaires, peut-on lire dans un communiqué du ministère.

Cela correspond à 1.153 euros nets par mois, soit une augmentation d'environ 11 euros par mois par rapport à 2016, précise-t-on.

Le dernier "coup de pouce" au smic remonte au 1er juillet 2012, juste après l'arrivée de François Hollande à l'Elysée. Le smic avait alors été revalorisé de 2% dont 0,6% de "coup de pouce".

"Le gouvernement poursuit son action pour améliorer le pouvoir d’achat des Français, notamment des plus modestes, tout en stimulant la création d’emplois", souligne Myriam El Khomri, précisant qu'il serait "soutenu par d’autres leviers, plus efficaces".

La commission nationale de la négociation collective (CNNC), qui s'est réunie lundi matin pour décider de la revalorisation du smic, a donc suivi l'avis d'un groupe d'experts qui avait invité dans un rapport publié début décembre à "la prudence et la modération".

"Au vu d'une conjoncture de l'emploi qui reste précaire, d'un taux de chômage toujours très élevé par rapport aux niveaux d'avant-crise et de l'influence apparente du smic sur la négociation collective, aller au-delà de la formule légale d'indexation introduirait (...) un risque de déstabilisation à partir d'une situation encore fragile", était-il indiqué dans ce rapport.

Plusieurs syndicats - la CGT, FO et la CFTC - avaient appelé la semaine dernière le gouvernement à accorder ce "coup de pouce". Sur son compte Twitter, le secrétaire général de FO Jean-Claude Mailly a réagi lundi en déplorant la décision du ministère du Travail.

"Pas de coup de pouce au smic! Le 0,93pc d'augmentation obligatoire permettra généreusement d'acheter 10 baguettes tradition de plus", a-t-il écrit.

(Myriam Rivet, édité par Marine Pennetier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ZvR il y a 12 mois

    Et les mesures d'économies sur le coût des zélus s'élèvent à combien?

  • lorant21 il y a 12 mois

    Une décision courageuse de la part de ce gouvernement. Politiquement, il aurait été simple de lâcher du lest (quitte à créer du chômage en plus..)

  • phili646 il y a 12 mois

    La potiche de la rue de grenelle va bientôt devenir une illustre inconnue !!!!