Le smartphone, ce nouvel ami qui rend accro

le
0
25% des propriétaires de smartphones sont de gros consommateurs d'applications. Kostenko Maxim/shutterstock.com
25% des propriétaires de smartphones sont de gros consommateurs d'applications. Kostenko Maxim/shutterstock.com

(Relaxnews) - Le téléphone intelligent rend-t-il accro ? Une étude menée aux États-Unis et au Royaume-Uni montre qu'un nombre croissant d'utilisateurs de smartphones s'avère dépendant à cet outil et notamment sur le plan social.

Un quart (25%) des propriétaires de téléphones connectés sont de gros consommateurs d'applications, selon cette enquête menée par l'Institut Apigee et le groupe d'innovation mobile de l'Université de Sandford. Cette population montre de nombreux signes d'addiction à l'outil numérique.

Facebook, Twitter... les réseaux sont le lien social du XXIe siècle, parfois jusqu'à l'excès. Ainsi, 21% de cette catégorie déclarent qu'ils ne pourraient pas entretenir de relation avec une personne importante de leur entourage sans avoir recours à une appli sur leur téléphone portable, et 19% indiquent qu'ils ne pourraient pas se faire de nouveaux amis.

Le smartphone est pour eux le compagnon du quotidien - 55% se connectent au minimum une fois par heure - même si c'est au détriment des relations sociales. Une majorité de ces "supers utilisateurs" admet se connecter quasiment tout le temps, même pendant un dîner avec d'autres personnes. 

Loin de désirer changer leur comportement, 90% indiquent qu'ils vont continuer à télécharger autant d'applications à l'avenir, et 45% prévoient même d'en acquérir plus. Et cet usage compulsif pourrait bien s'accroître auprès de l'ensemble des possesseurs de smartphone, pointe l'étude. 30% du total des sondés envisagent d'augmenter leur utilisation, et 32% de télécharger un plus grand nombre d'applis.

Le mobile connecté a modifié nos comportements sociaux : 92% des personnes interrogées pensent qu'il a changé la façon dont ils contactent leurs amis, et 49% la manière dont ils font des rencontres. Mais d'autres aspects de la vie quotidienne sont aussi concernés. 58% gèrent par exemple différemment leur santé grâce aux applications dédiées, et 84% des consommateurs voient des différences dans leurs comportements d'achat.

Le secteur de la consommation se trouve d'ailleurs au coeur des attentes des utilisateurs concernant de nouveaux services accessibles depuis des applications mobiles. Les secteurs de la banque (94%), des grands magasins (92%), des restaurants (91%), de la médecine (75%) ou même de l'éducation (86%) concentrent de fortes attentes dans ce domaine.

Cette étude a été menée entre le 30 septembre et le 7 octobre 2014 auprès de 1.000 personnes aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant