Le site Web du « Times » de Londres renonce au flux d'informations

le
0

La version en ligne du quotidien sera centrée sur l’édition papier du matin et fera l’objet de seulement trois mises à jour à 9 heures, midi et 17 heures.

Et si un journal en ligne ressemblait à… un journal papier, produit fini avec sa hiérarchie claire et ses heures de bouclage ? Tel est le choix hétérodoxe mais résolu que vient d’opérer le vénérable Times de Londres après un an et demi de réflexion et d’entretiens avec ses lecteurs et le public. L’accès à son site se fait depuis la fin mars par une page d’accueil unique présentant un nombre limité d’articles, au lieu des habituels onglets menant aux différentes rubriques. Surtout, la rédaction du journal renonce totalement au flux d’informations et aux « directs » pour se concentrer sur des sujets fouillés sur ce que ses lecteurs doivent savoir à un moment de la journée.

Plutôt qu’un perpétuel bombardement d’informations, le Times revient donc à l’idée de « bouclage » propre à l’édition papier, pour l’adapter au Web. Outre l’édition matinale qui correspond au journal imprimé, sa version en ligne fait désormais l’objet de seulement trois mises à jour quotidiennes à 9 heures, midi et 17 heures qui correspondent aux pics de lecture et au mode de vie de son public (réveil, arrivée au travail, déjeuner et transports pour rentrer à la maison). Le cœur du site restera centré sur l’édition du matin et seuls les très gros événements bousculeront la « une ». Mais des articles pourront être ajoutés ou remis à jour à chaque nouveau « bouclage ».

« Cibler ces temps forts nous permet de travailler davantage en profondeur pour rendre les choses claires, fournir des analyses sur les faits ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant