Le site du gendarme boursier français détourné par des usurpateurs

le
0

Un site Internet frauduleux a détourné le nom et le visuel de celui de l'Autorité des marchés financiers qui envisage de porter plainte pour usurpation d'identité et tentative d'escroquerie.

Attention arnaque. L'Autorité des marchés financiers (AMF), le gendarme de la Bourse, vient de mettre en garde les épargnants contre un site frauduleux, baptisé «ACMF» pour «Autorité et contrôle des marchés financiers», utilisant «sans autorisation» ses codes visuels, ses logos et même ses contenus. Ce sont des particuliers qui ont signalé son existence au régulateur des marchés. Comme c'est souvent le cas en matière de contrefaçon, seule une lettre (le C) fait la différence entre le véritable site de l'AMF et l'usurpateur.

Le site frauduleux propose aux particuliers de les aider à récupérer des sommes qu'ils auraient investies sur différentes plateformes. Il les convie pour cela à remplir des formulaires en ligne. Il s'agit d'un détournement frauduleux du service de médiation de l'Autorité des marchés financiers, insiste le régulateur, car «l'AMF ne procède en aucun cas directement au recouvrement de sommes perdues par des épargnants ni même via des mandataires, et rappelle que la médiation est un service public gratuit». L'AMF demande donc aux particuliers qui seraient contactés par ce site «pirate» ne pas donner suite à ses sollicitations.

Le gendarme de la Bourse s'est réservé la possibilité de déposer une plainte pour usurpation d'identité et tentative d'escroquerie. Il rappelle que l'adresse de son vrai site est: http://www.amf-france.org.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant