Le site du CEA à Grenoble bientôt «dénucléarisé »

le
0
Le démantèlement des trois réacteurs expérimentaux a coûté 300 millions d'euros et généré 26.000 tonnes de déchets.

Mélusine, Siloé et Siloëtte appartiennent désormais au passé. En achevant, en décembre dernier, le démantèlement de ces trois réacteurs nucléaires de recherche, installés depuis cinquante ans sur son site de Grenoble, le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) a tourné une page de son histoire. Et démontré que ce chantier gigantesque, démarré en 2002, pouvait être mené à bien et (presque) dans les temps, quelques travaux complémentaires restant à achever d'ici à la mi-2013.

Non seulement cette opération de démantèlement et d'assainissement à l'échelle d'un site est une première mais elle montre «qu'on peut boucler un cycle nucléaire en vue de démarrer de nouvelles activités» sur les terrains libérés, a souligné Didier Bordet, directeur du centre de Grenoble, mercredi lors d'une conférence de presse.

En plus des trois réacteurs Mélusi...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant