Le site ArcelorMittal de Florange paralysé par les syndicats

le
0

STRASBOURG (Reuters) - Les accès routiers et ferroviaires de l'usine ArcelorMittal de Florange (Moselle) ont été bloqués mercredi matin par l'intersyndicale CFDT, CGT, FO qui demande depuis cinq mois le redémarrage des deux hauts-fourneaux, a-t-on appris de source syndicale et auprès de la direction.

Cette action, prévue pour durer toute la journée, se veut un avertissement à la direction, au lendemain d'un comité d'entreprise au cours duquel ont été précisées les mesures de chômage partiel qui affecteront les 2.750 salariés au second semestre.

"On craint que, cet été, la direction annonce un plan social. On lui conseille de ne rien en faire", a dit à Reuters Walter Broccoli, responsable de Force ouvrière au sein de l'usine sidérurgique.

Les syndicats veulent empêcher toute mesure condamnant la filière liquide avant l'automne, moment où la Commission européenne doit se prononcer sur les aides requises par le projet Ulcos, un programme expérimental de captage de CO2 dans le sol qui relancerait le site.

Ils souhaitent également faire entendre leur détermination à la mission d'expertise sur les perspectives du site mise en place par Arnaud Montebourg au lendemain de sa nomination comme ministre du Redressement productif.

Gilbert Reilhac, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant