Le Sinaï devient un casse-tête sécuritaire pour Israël 

le
0
Après les attaques près d'Eilat, Tsahal a riposté à Gaza et Ashkelon a subi des tirs de roquettes.

Les embuscades tendues jeudi dans le sud d'Israël par des activistes palestiniens contre des véhicules civils et militaires sur la route d'Eilat, qui ont fait huit morts israéliens, ont été suivies de raids aériens sur Gaza. Premiers visés, les «Comités de résistance populaire», accusés par Israël d'avoir organisé l'attaque à travers le Sinaï. Six dirigeants de cette organisation clandestine, regroupant des membres de différents mouvements palestiniens, auraient été tués, dont leur principal chef militaire, Kamal al-Nayrab.

En représailles, des groupes armés palestiniens ont tiré une dizaine de roquettes sur Ashkelon, faisant au moins six blessés israéliens. Les autorités israéliennes ont cependant affirmé qu'une partie des roquettes avaient été interceptées en vol par le «Dôme de fer», le nouveau système de défense antimissile déployé dans le sud d'Israël.

L'attaque du commando palestinien contre la route d'Eilat, bien organisée et bien prépa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant