Le siège de la CEMAC va revenir à Bangui

le , mis à jour à 16:00
0

BANGUI, 13 mai (Reuters) - La Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC) va rétablir d'ici un mois son siège à Bangui, à la suite de l'accord de démobilisation des milices conclu dimanche dernier en République centrafricaine. Les combats en Centrafrique entre miliciens chrétiens "anti-balaka" et ex-rebelles de la Séléka, majoritairement musulmans, avaient conduit il y a plus d'un an la CEMAC à installer son siège à Libreville, la capitale gabonaise. "D'ici un mois, la commission (de la CEMAC) et les services essentiels seront de nouveau installés à Bangui", a dit Pierre Moussa, le président de la commission. La CEMAC comprend le Cameroun, la République centrafricaine, le Tchad, la République du Congo, la Guinée équatoriale et le Gabon. Les ex-rebelles centrafricains de la Séléka et leurs rivaux anti-balaka ont conclu dimanche à Bangui un accord de désarmement, de démobilisation et de réinsertion. Le texte a été signé avec le ministère de la Défense dans le cadre du Forum de Bangui organisé pour tourner la page du conflit qui a fait plusieurs milliers de morts et plus d'un million de déplacées depuis 2013. ID:nL5N0Y10XK (Sebastien Lamba; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant